Accueil Conseil 5 règles d’or pour une grossesse sereine

5 règles d’or pour une grossesse sereine

0
0
678
Snapshot_20150805_47

5 REGLES D’OR POUR UNE GROSSESSE SEREINE

La grossesse n’est pas une maladie. Bien au contraire, c’est un moment de plénitude tellement grand quand tout va bien.  Mais, attention. La grossesse peut rapidement devenir un état cauchemardesque qu’aucune d’entre nous ne souhaite vivre.

Je repense à ma dernière grossesse et je suis encore consternée. Très différente des 3 premières, elle m’a donné du fil à retordre. Je fais le bilan et je vous donne en même temps quelques topos pour éviter certaines négligences. Profitez d’une grossesse sereine et paisible.

1 : FUYEZ LES GROSSESSES RAPPROCHÉES

Daniel avait un an lorsque j’ai mis Hava en route. Plusieurs femmes pensent que les grossesses « escaliers » sont une bonne idée pour avoir ses enfants rapidement afin de se consacrer à d’autres priorités. Certaines parlent de donner un complice et un compagnon de jeu au dernier. Détrompez-vous ! Vous le faites au péril de votre santé. Les grossesses trop rapprochées présentent un risque pour la maman comme pour le bébé. Dans mon cas, j’étais constamment alitée et fatiguée. J’ai été délivrée de ce moment éprouvant par une césarienne.  En plus, n’ignorez pas le risque de prématurité ou d’un faible poids à la naissance. Inutile de mentionner aussi qu’au cours d’une grossesse rapprochée, il devient très difficile de s’occuper du dernier qui pourtant réclame de l’attention à raison. Prenez donc votre temps si vous avez récemment accouché. Entre 18 et 23 mois reste l’écart idéal. Deux enfants avec une mère en bonne santé et disponible seront forcément attachés.

 2 : NE NEGLIGEZ PAS LES VISITES ET EXAMENS MÉDICAUX

Faites-vous suivre. Dans les PMI, vous avez droit au rang et autres tergiversations. Mais, le service ne coûte presque rien (moins de 1000 F). Si vous préférez un service privé, presque toutes les cliniques pratiquent les consultations prénatales. Faites toutes les échographies ainsi que les examens sanguins y compris celui du VIH. Vous éviterez les surprises désagréables et irrémédiables pour la vie de votre bébé et aussi pour la vôtre. Un bon suivi de grossesse garantit forcément neuf mois sereins. J’ai entendu dire une fois : « Au village, les femmes ne font rien de tout ça, mais elles donnent naissance. » Je vous informe que dans ces contrées, le taux de mortalité maternelle et infantile reste encore 20 fois plus élevé qu’ailleurs. Ne prenez rien à la légère.

3 : MANGEZ UTILE

Il ne servira à rien de manger pour deux, comme l’on entend souvent. Sachez que vos besoins énergétiques n’évoluent pas pendant les six premiers mois de votre grossesse et ils augmentent très légèrement lors des trois derniers mois (d’environ 200 calories par jour). Pas besoin d’en faire trop les futures mamans.

Mangez sain et équilibré. Des glucides, beaucoup de protéines ainsi que des fruits et des produits laitiers. Allez y donc à fond avec des jus de fruit maison. Le poisson sera votre allié personnel aussi. Ne sautez aucun repas.  Ne rendez pas virtuelle la toxoplasmose ou la salmonelle. J’avais eu quelques traces de cette saleté à force de consommer mon porc au four chez l’haoussa d’à côté ! Évitez au maximum les viandes et salades cuites ou cuisinées dehors. C’est difficile mais forcez-vous ! Ayez une bonne hygiène alimentaire. Tiens, aidez-vous des compléments de fer généralement prescrits lors des visites. J’ai utilisé le Tardyferon B9 en ce qui me concerne. Référez-vous à votre médecin. Ces compléments font un travail inouï pour vous apporter de bonnes réserves. Respectez scrupuleusement la prise.

4 : SURVEILLEZ VOTRE HYGIÈNE DE VIE

Pas d’alcool. Non, la bière ne rendra pas votre bébé plus clair de teint mais il lui donnera plutôt le syndrome d’alcoolisation fœtale (SAF) et entraînera des difficultés d’apprentissage et aussi des problèmes de santé plus graves à la naissance de votre bébé. Pas de cigarette aussi. Vous augmentez le risque de mort subite du nourrisson. Abandonnez la caféine sinon votre bébé aura un très faible poids. Pratiquez un sport calme comme la marche. Vous verrez la nécessité de la marche, lorsque vous serez en travail ! On m’a souvent demandé de faire des tours pour aider bébé à descendre. Surtout à mon 1er accouchement.

5 : REPOSEZ VOUS

Voici mon conseil le plus important. Prenez du temps pour vous. Oubliez les maquis à tous prix avec des ventres ballonnés. Pitié, admettez ! Préférez les endroits calmes. Apaisez votre chambre. Demandez au futur papa de vous masser tendrement. Soyez le temple de la tranquillité. Les endormissements répétés que vous vivez dès le 1er trimestre sont justement pour vous signaler que votre corps a besoin de repos. Ne vous privez pas. Pour les mamans qui travaillent, profitez des maigres minutes de pause après le déjeuner. Trouvez un endroit où vous pouvez vous apaiser, si vous ne pouvez dormir.

Évitez au maximum le stress, les atmosphères belliqueuses, les amitiés ou autres relations compliquées, etc. N’oubliez surtout pas que vos émotions sont décuplées.Ne vous avisez surtout pas à séparer des bagarres, passer près d’un terrain de foot où il y a grande activité, aller dans des marchés les jours de grande affluence. Une amie a perdu son bébé, pourtant désiré depuis très longtemps, dans ces circonstances. Faites tout pour éviter ce genre de situations.

Enfin, confiez votre zen attitude à Dieu. La plénitude qu’il donne est incomparable. A l’infini, meilleure que le yoga.

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par maman4etoiles
Charger d'autres écrits dans Conseil

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Comment retrouver le désir sexuel après bébé ?

Comment retrouver le désir sexuel après bébé ?   Vous avez accouché et vous ne pensez plus…